jeudi 24 septembre 2015

N O U V E A U

Et oui, y'a du nouveau !!! Un grand ménage d'automne !

J'ai refait mon blog et déménagé par la même occasion. Pour suivre mes aventures, le changement d'adresse c'est pas là :


On s'y retrouve ?



Merci de ta fidélité !

mercredi 16 septembre 2015

Les jolis murs - Part 1

Si tu es sensible au forex alger Street Art, Montréal devrait très certainement te plaire. C'est bien simple, je n'ai jamais vu une ville aussi colorée ! Ça déborde de partout. Vraiment partout. Si j'étais vulgaire, je te dirais carrément que les murs dégueulent de couleurs et de peintures (je l'ai dit quand même) (tant pis).

Y'en a pour tous les goûts et à toutes les sauces : de la porte de garage, à la devanture de magasin ou sur des murs entiers, parfois commandés ou à la sauvage, avec ou sans message. Ici, le tag s'affiche pleinement et fièrement comme figure d'identité urbaine.

Je crois que c'est clairement une des raisons qui m'a donnée envie de venir visiter cette ville : ses murales (oui car c'est comme ça qu'on dit en "dialecte" local !) car Montréal habille ses murs comme nous nous décorons nos intérieurs de cadres et de tableaux. Forcément, les rues y sont beaucoup plus chaleureuses et vivantes.

J'avais repéré de nombreux spots que je souhaitais prendre en photos mais au fil de nos balades je me  suis retrouvée rapidement avec de nombreuses (nombreuses) photos et ce serait vraiment dommage de ne pas partager tout ça ici, avec toi.
Et puis, ces fresques sont tellement jolies, que je suis incapable de choisir et de t'en montrer uniquement qu'une petite sélection !

J'espere que tu kiffes ça les graffitis hauts en couleurs (ou pas) (y'en a aussi en noir et blanc) car tu vas en avoir du petit-déjeuner jusqu'au souper !

















En ce moment, j'écoute  (je suis un peu old school en ce moment) :


mercredi 2 septembre 2015

Montréal 101

Montréal...

Ici les mecs ont des forex algerie blondes et les meufs ont des chums. On dit Allo pour dire bonjour et le "tu" passe crème partout : de l'agent immobilier au banquier en passant pas la caissière du Métro (chaine de supermarchés).

Tu vas écouter un film, danser sur une bonne toune et au cinéma les films sont présentement à l'affiche.

Quand tu diras merci on te répondra "Bienvenue" et au restaurant on te demandera si tout est à ton goût, tu diras alors que c'est écoeurant parce que c'était vraiment très bon et tu demanderas ensuite la facture. 

Tu seras aussi tanné des taxes lorsque tu iras magasiner mais tu n'iras pas chialer pour ça, ça fait partie de la game.

Tu vas conduire un char pour partir en road trip et ce n'est pas grave si tu oublies de barrer les portes le soir : on est au Quebec, c'est safe !

Tu vas capoter, tu vas boire des breuvages, tu iras à la buanderie pour laver ton linge dans une laveuse, que tu feras ensuite sécher dans une sécheuse et tu feras la cuisine avec des chaudrons.

Au marché quand tu demanderas : "as-tu ça toi des fèves ?", tu auras des haricots, on ne dit pas pastèque mais melon d'eau, les myrtilles sont des bleuets, tu diras des pacanes et non des noix de pécan et si tu veux des noix précise noix de Grenoble. Et au passage, le maïs du Quebec s'appelle le blé d'Inde

En bon (maudit) Français, tu trouveras aussi que le fromage est bien dispencieux et que c'est platte.

Pis tsé, c'est correc' si au début tu comprends pas toute. Icitte, c'est ben l'fun anyway pis les gens sont fins. 

A tantôt !















A toi de commenter et de m'offrir ta plus belle traduction, j'ramasse les copies dans 1h.

En ce moment, j'écoute :


mercredi 26 août 2015

20 facts about me ...

L’idée ne vient pas de moi et si tu aimes flâner sur la blogosphère tu as dû voir passer des articles similaires ici ou . Comme je n’ai pas été très présente ces derniers jours mois je me suis dit que c’était le genre post parfait pour me rattraper et revenir en douceur ! Par la même occasion, cela va me laisser le temps de te préparer quelques article sur Montréal, le Canada et quelques recettes (Oui oui : je m'y remets doucement !). Comprends moi bien : ce n'est pas de la fainéantise mais de la stratégie !

C’est en plus l’occasion parfaite pour te montrer ces quelques clichés pris en Mai dernier par Lucie (Je t’invite à faire un tour sur son site web ici). 
Des portraits de ma petite trombine, c’est un peu inhabituel par ici et ce n'est pas l'exercice dans lequel je suis le plus à l'aise. Mais quitte à te confier quelques secrets autant jouer le jeu à fond et sortir un peu de ma zone de confort.

Je suis assez loquace mais je vais essayer de ne pas me lancer dans un roman. Ce n'est pas un exercice très facile de parler de soi comme ça à nu sans anecdote. J'espère que cela te plaira et n'hésite pas à faire part de point de nos points communs ou nos désaccords profonds en commentaire. 




1-Je suis myope...mais alors comme une taupe ! la blague préférée de Jino étant : "Youhou tu me vois ?" dès que j'enlève mes lunettes et que je suis assise à coté de lui.

2- Dans le noir, j'aime mettre mes lunettes pour mieux entendre. Aussi bizarre que cela puisse paraitre, il y a vraiment une différence !

3- Je suis maladroite ...TRÈS maladroite. Je me cogne tout le temps, je trébuche partout (Championne  du monde toutes catégories des auto-croche-pieds !). Résultat, je suis toujours couverte de bleus et d'égratignures. Ooh et j'aime bien aussi systématiquement renverser des liquides sur mes appareils électroniques !

4- On peut voir facilement toutes les veines de mon corps. Petite je me souviens être restée un long moment dans la salle de bain à essayer d'enlever une trace de stylo que j'avais sur la joue, j'avais beau frotter elle ne s'estompait pas puis j'ai fini pas comprendre que c'était une veine et qu'elle n'étais pas prête de partir.

5- Je suis une (trop ?) grande rêveuse

6- Je ne supporte pas qu’on me demande d’où je viens. J'ai trop souvent déménagé pour être attachée à une ville ou une région ... Je me sens toujours très mal à l'aise lorsqu'on me pose cette question.

7- Je ne sais toujours pas où je souhaite poser mes valises et m'installer.

8- Etre heureuse et épanouie, c'est bien mieux qu'une carrière non ?

9- J'avoue qu'à l'étranger (surtout en Irlande), il m'est arrivé parfois de parler (volontairement) en anglais à des touristes Français.

10- Je suis introvertie et d'une timidité maladive. Je te l'ai déjà dit. Généralement on ne me croit pas parce que j'ai fait énormément de progrès et parce que j'ai appris à prendre sur moi. Aujourd'hui, je suis capable de te faire une présentation devant 30 personnes en ayant l'air hyper cool, relax, détendue et sûre de moi ... personne ne peut se douter qu'il y a une dizaine d'année je pouvais passer plusieurs fois devant la poste avant d'oser entrer pour acheter un timbre ! 





11- J'ai la phobie des insectes et ça me rend complètement débile ! Je perds tout self-control au moindre "Bzzzzz" même si c'est une mouche ou une coccinelle ... et je ne te parle même pas des papillons ou des libellules !

12- Je dis des gros mots... un peu trop ... trop souvent.

13- J'aime manger sain, je déteste les bonbons et toute autre sucrerie (ça tu le savais) MAIS les m&m's Mmmm! C'est l'exception à la règle ! Et je deviens dingue lorsque je vois en magasins des nouveaux paquets ("Hannnn ! Jinooooo regarde !!! Des m&m's à la mentttthhhhhhe !")

14- J'aime les trucs de Zombies. Je trouve ça passionnant et je peux en parler pendant des heures ! Mon rêve serait d'avoir le temps de voir TOUS les films de zombies, de les analyser et d'écrire un livre à ce sujet. Des morts-vivant aux zombies, de la guerre bactériologique à la surconsommation,  du reflets de nos peurs aux critiques de la société actuelle... Le Zombie ce n'est pas qu'un chouette costume pour Halloween !

15- Je déteste mon âge et chaque année c'est de pire en pire.

16- Je suis pleine de contrariétés par exemple : je suis très patiente mais je ne supporte pas de perdre mon temps. 

17- Un verre de vin et je suis pompette. Et le lendemain j'ai la gueule de bois.

18- Je n'ai pas le permis de conduire mais un jour je l'aurais (je l'ai promis à Jino)

19- Des fois dans une conversation j'entends un mot qui va me faire penser à un autre mot qui va me faire penser à une phrase qui va me faire penser à une situation ou une époque ou à un fait divers, je vais me demander ensuite où, quand, pourquoi, comment...puis ça va me travailler jusqu'à ce que j'entende un mot qui va me faire penser à un autre mot qui va me faire penser à une phrase etc.

20- Je n'aime pas les chevaux. Je vais perdre des amis mais tant pis ! Autant de puissance dans un animal si bête (oui c'est pas bien malin un cheval) (c'est un avis complètement subjectif) (j'avais prévenu que je n'allais pas me faire des potes!) : ça me fait peur ! 




Et chez toi, ça donne quoi ?

En ce moment j'écoute (Yo Jino té-ma la kass-dédi !) :



mercredi 19 août 2015

Cork City Guide

Dans mon précédent article, je te racontais comment nous avions apprécié et visité Cork comme des touristes lors de nos dernier jours là-bas. Je ne sais pas comment ça se passe chez toi mais de notre coté quant on visite : on le fait aussi et surtout avec notre ventre.
Notre dernière semaine irlandaise a donc été placée sous le signe de la gastronomie en mode gros empiffrage. À l'époque, j'avais partagé tout ça sur Snapchat (@marysingingbird, je t'invite à m'y rejoindre !) mais j'ai aussi pris quelques photos afin d'avoir un souvenir pérenne et gourmand de nos écarts ! Par contre, ne m'en veux pas : j'ai tout photographié à l'iPhone (et parfois il faisait sombre donc la qualité n'est pas au rendez-vous)(d'où les photos un peu moches!).
Il m'est aussi arrivé de penser à prendre une photo une fois mon assiette vide (hashtag Oopsie !) mais ça te fera un bon exercice pour faire travailler ton imagination !
Puis tant qu'à faire, je vais aussi partager quelques bonnes adresses on ne sait jamais si un jour tu passes dans le coin ... ça peut toujours servir !



The place to brunch ! Vraiment... rien que de prononcer le nom de "liberty grill" j'en ai des papillons dans le ventre !
Les oeufs florentines (mon petit péché gourmand) y sont à tomber...C'est toujours une grosse (grosse)(grosse) ré-ga-la-de !
Le menu proposé pour le petit-déjeuner est topissime : granola ou muesli maison délicieux à déguster au choix avec lait (au soja ou non, c'est au choix) ou yaourt (au soja ou non là aussi), toasts à la cannelle to die for (mais tes fesses ne me diront pas merci !)... mais aussi l'inconditionnel Irish Breakfast si toi, ton truc c'est les saucisses et le bacon. 
Le lieu est vegan et veggie friendly (l'hamburger aux noix est monstrueux et décadent !) et tout y est bon ! Par contre, si tu y vas en week-end prépare-toi à faire la queue et si jamais le menu du soir te tente : pense à reserver !





Le Sextant est un pub. L'ambiance y est sympathique, il y a souvent de la musique (parfois un tout petit peu trop forte pour le voisinage) (true story) et de la bonne humeur !
Le vendredi soir c'est free food (pizzas, barbecue ou paëlla) mais je ne peux pas vraiment te donner mon avis sur la bouffe du vendredi car le Sextant c'est cool surtout le dimanche pour bruncher ...
Parfait pour les lendemains de partay, pour partager un brunch à la bonne franquette ... les plats y sont simples et les prix très abordables !
Il est vrai que les oeufs florentines n'y sont pas aussi bon qu'au liberty grill mais ils restent tout à fait correctes ! La carte propose aussi bien des pancakes, que des salades en passant par le fameux Irish Breakfast (on peut pas y échapper, il est partout !)! 
Et puis, le Sextant avait l'avantage d'être à coté de chez moi, c'est pratique quand tu n'as que la rue à traverser !




Là aussi tes fesses et tes poignées d'amour vont me haïr m'adorer ! C'est 100% pur cream cheese mais c'est là que j'ai trouvé les meilleurs cupcakes ! Meilleurs que chez Berko Paris (oui oui, j'ose le dire !).
Plein de parfums tous délicieux et malgré la taille XL des cupcakes, ils sont assez légers et ne restent pas sur l'estomac tout le reste de la journée ! Les classiques Lemon Curd et Chocolat ont su faire chavirer mes papilles !
Avant de quitter la ville, c'était plus que nécessaire de s'offrir un petit plaisir ...surtout que là aussi : c'était juste à coté.



Ok donc là on va causer sérieux ...Le Café Paradisio j'ai attendu 4 ans pour y mettre les pieds. Pourquoi ? Parce que je suis plutôt du genre à me décider à la dernière minute ("oh et si on manger dehors ? Là maintenant tout de suite ?") et que sans réservation c'est pas possible d'y mettre les pieds.
Mes copines ayant beaucoup (beaucoup) insisté :  je me suis décidée et j'y ai booké une table.
Jino et moi y sommes allés pour fêter notre dernier jour de travail, entre deux cartons, en amoureux. Et comment te dire...c'était tellllllllllemmmmmeeennnnt bon !
Tous les plats de la carte donnent envie (TOUS !)! Les produits sont frais, locaux et bien cuisinés. Les associations de saveurs sont justes exquises ! Si on avait pu lécher nos assiettes, je pense qu'on l'aurait fait sans problème !
Les photos ne rendent sûrement pas très bien justice aux plats mais voici ce que j'ai pu déguster :
-Un soupe façon chili aux haricots noir et cacao feat. en arrière plan les sushis & tempuras de Jino
-Gnocchis citronnés et artichauts grillés (ok donc là je bave toute seule devant mon Mac, Homer Simpson's style...)
-Fondant au chocolat et éclats de poires caramélisées au gingembre feat. la glace au shot d'espresso du barbu
Tu l'auras compris, le café Paradisio est un restaurant gastronomique mais son petit plus c'est que c'est un restaurant végétarien. Nous nous sommes tellement régalés que Jino est parti à la fin du repas refaire une réservation pour y retourner une dernière fois avant de quitter la ville ! 




Rocket Man

Dans ce grand marathon de la bouffe, il y a eu bien un moment où mon petit ventre s'est senti mal, où le besoin de verdure s'est fait ressentir. J'ai profité de ce moment de faiblesse pour essayer les fameuses salades de Rocket Man et je n'ai pas été déçue (et Jino non plus !).
De bonnes et fraiches salades à emporter...ça a été la fête du taboulé, des lentilles, du pois chiche... C'était vraiment tout miam et pour ne rien gâcher au plaisir, la déco du lieu est tout aussi sympa que les plats sont bons !
Rocket man propose aussi des petits desserts et on n'a pas su dire non. Je garde un très bon souvenir du délicieux brownie (sans gluten) que j'ai dégusté sans un mot de peur que Jino m'en réclame une bouchée ("Joey pas partager son manger !!!")...



Un café et un croissant to go ? Oui parce que parfois on a pas le temps, on est pressé ...(ce jour là nous avions notre avion à prendre) (ceci est la photo de mon dernier breakfast à Cork) (émotion).
Le café est bon (vraiment bon!), les lattés peuvent être au lait de soja (oh joie!) et mon croissant aux amandes (c'était mon dernier déj-game à Cork, j'ai eu droit de me la jouer gourmande !) était délicieux !
Pour un café un emporter ou pour te poser 10 minutes avant d'aller bosser...c'est plutôt parfait surtout que le café est situé en plein centre ville !


SOIF ?

Il y a plein de chouettes pubs pour boire un coup et déguster de bonnes bières souvent locales brassées sur place !
En voici quelques un : The Franciscan well, The Sextant (j'en ai déjà parlé plus haut), The vicarstown, The Deep South (le beer garden est vraiment cool par contre évite la bouffe : franchement moyenne et pas végé-friendly), the Rising sons et tellement d'autres encore !
En tout cas, sache qu'il est impossible de mourir de soif à Cork !


Les autres ...

Cork regeorge de chouettes adresses pour manger sur le pouce, diner, boire un thé...Je n'ai pas eu le temps de tous les refaire une dernière fois avant de partir mais voici encore quelques bons spots.

Pour un thé : 

-Tara's tea room : un petit havre de paix où la déco est toute cute. Parfait pour un après-midi girly autour d'un thé et de quelques pâtisseries
- Le Triskel : centre d'art avec des expos, des projections de films dans la nef d'une église (sympa mais les bancs en bois sont un peu dur pour le popotin !)...et un petit café comfy à souhait où je ne compte pas les heures passées à papoter autour d'un chaï latte !

Un peu d'exotisme :

- Wabi Sabi pour les sushis... les meilleurs sushis végétariens que j'ai pu manger sur Cork jusqu'à présent !
- Ramen : j'en ai mangé des Pad Thai, ceux de Ramen restent pour l'instant les number one de ma liste ! Oublie le Wagamama ...va chez Ramen ! Et là aussi, à quelques pas de la maison...c'était ma deuxième cuisine !

Sur le pouce : 

- English Market : LE marché de Cork où tu es quasi-certain d'y trouver ce que tu cherches ! Et si faire des emplettes t'ouvre l'appétit, monte à l'étage j'y ai mangé le meilleur grilled-cheese (poire-cheddar-champignons ...surprenante association mais Oh la la ça allait le coup d'être audacieuse ce jour là !).

Quay co-op : Entre deux courses, une soupe et un sandwich végé ! C'est bon, c'est sain...mais j'pose un bémol pour le personnel peu souriant et aimable ! En revanche leur végé burger aux noix est une véritable tuerie (c'est simple j'en avais toujours dans mon frigo !)

Le fromage :

-Yago : Le lactose et moi, on est pas ami-ami mais je ne sais pas résister au fromage. Du coup, je préfère en acheter peu mais du bon et Yago était là pour ça ! Du très bon choix, des prix correctes et un super service !

Epiceries Santés :

Je t'ai parlé de Quay co-op plus haut, mais je te conseille plutôt Natural Choice : les filles qui tiennent la boutique sont adorables, super sympas et prennent le temps de te conseiller !
En plus la boutique s'agrandit un peu plus chaque jour et propose vraiment un choix assez vaste de produits sains, écolos : des graines de chia au dentifrice !

Voilà, j'espère qu'entre mes différents articles Voyage sur l'Irlande et ce dernier, tu as à présent le goût de découvrir un peu plus ce pays !
Entre la gentillesse des gens, les paysages fabuleux et la douceur de vivre qui y règne, l'Irlance mérite vraiment le détour et il me tarde déjà d'y retourner car en 4 ans là-bas : je n'ai pas encore fini de tout voir, il me reste tellement de choses à explorer !

Si tu connais Cork et que tu as aussi des restos sympas à partager : je t'invite à le faire dans les commentaires afin de compléter cet article !

En ce moment j'écoute :

mercredi 12 août 2015

Guess who's back ?

Voilà ...

Cela fait maintenant deux mois.
Deux mois depuis lesquels, nous avons quitté notre job plutot tranquille, vendu /donné la quasi totalité de nos affaires pour ne garder que l’essentiel et vidé notre appartement.
Avant ces deux mois, il y a eu des peurs, des doutes, des larmes, du stress, des prises de tête mais aussi beaucoup de fous rires, de l’excitation, du bonheur, de l’amour... Un véritable Space Mountain émotionnel.
Ajoute à cela des heures supplémentaires, de la fatigue, de la pseudo-organisation, du on-arrête-tout-et-on-recommence et des projets faits, défaits, refaits... Quand j’y repense, je me dis que nous sommes fous.

Complètement dingues.

À l’heure où nos amis sont déjà mariés, ont des enfants et même une maison... nous, nous nageons à contre-courant. On s’installe nulle part, on ne sait pas trop encore où on souhaiterait se poser et encore moins ce qu'on veut faire. On commence des carrières que nous ne terminons pas. On se lance dans mille projets à la fois sans savoir lesquels aboutiront réellement.
La génération Y, je crois que c’est comme ça que les journaux nous ont appellé à une époque. On ne rêve pas d’une voiture à crédit mais d’une borne d’arcade pour jouer à Street Fighter dans un salon que nous ne possédons même pas. On collectionne les consoles de jeux, les basquets et les Légos qui sont à présent stockés chez nos parents qui souvent ne nous comprennent pas. On ne troque pas des points retraite avec des figurines Futurama. On vit hic and hunc, ici et maintenant, car l’avenir est parfois tellement incertain qu’on préfère savourer le présent.

Peter Pan sort de ce corps, il parait qu'on est trop vieux pour ces conneries.

Il y a deux mois, j’ai pleuré lorsque l’avion a decollé puis a survolé Cork. J’ai réalisé à ce moment là que je venais de dire aurevoir à mes amis et qu’ils allaient foutrement me manquer, que je me séparais de mon très chouette appartement (et que je n’étais pas prête d’en retrouver un similaire de sitôt), que je perdais mon confort par la même occasion (en même temps est-ce qu’on avait vraiment besoin d’avoir chacun sa salle de bain ? D’un lave vaisselle ? D’un sol chauffant ?) et surtout que nous avions plus de travail. D’un coup, je perdais gros.

Plus de job, plus de toit et plus de potes.

Aujourd’hui je suis à Montréal. Pour combien de temps ? Je ne sais pas vraiment. Mon billet retour est pour Novembre. Pourquoi faire ? Profiter des gens, de la vie, du pays. Pour parler Quebequois, manger de la poutine et des tartines de sirop d’érable (accessoirement prendre 15kg!) .
Je rêve de grands lacs, de forêts, de montagnes et aussi de rencontrer des orignaux, des ours bruns et des ratons laveurs. J’attends impatiemment l’automne car tu le sais c’est ma saison preferée et dans mon imaginaire (aidé par de nombreuses photos instagram) il est tellement beau par ici.

Un camping en Or.

Dans la chambre à coucher de l’appartement que nous venons de louer, trône le seul mobilier que nous possédons : un matelas. Nos valises éventrées jonchent le sol. Dans notre salon, des tapis nous servent de table à manger. On mange comme nous le faisions au  Sénégal : par terre. Nous sommes des campeurs de luxe. Je ne sais pas encore si tout plaquer pour voyager et découvrir le Canada était une bonne idée. Nous avons nos moments de doutes et nos économies filent vite, mais lorsque je panique un peu je regarde par ma fenêtre et j’observe les écureuils batifoler. Ça me fait toujours sourire. Je me dis que je suis de l’autre cote de l’atlantique et que j’ai de la chance d’être là. Nous avons tout plaqué pour vivre un rêve et sur notre route nous avons déjà croisé de belles personnes. Et puis, notre aventure ne fait que de commencer ! Carpe Diem !

Cork.

En attendant de tout te raconter tout, c’est avec une pointe de nostalgie que je te propose quelques clichés pris à Cork quelques jours avant notre départ. Nous avons visité la ville comme des touristes avec comme unique objectif : en profiter !












En ce moment j'écoute :